I
BONS PLANS de NOËL | Faites vos jeux !

 

PDF Imprimer Envoyer

Et pourquoi ne pas offrir un jeu de société pour Noël ? Ça ne vous ruinera pas et il y en a pour tous les goûts. Avec l’Oya Café, boutique référence dans le milieu du jeu, Le 13 du Mois vous en a sélectionné quatre. Et si vous doutez encore, allez donc essayer en magasin.

 

Sélection du magazine Le 13 du Mois : jeu de société pour les enfants, La course de tortues

Pour les enfants : La course de tortues, Winning Moves, 22€

 

De 2 à 5 joueurs, à partir de 5 ans, partie de 20 minutes environ

 

Le problème avec les jeux pour enfants, c’est qu’en général les parents s’ennuient ferme et doivent rapidement saboter la partie pour abréger leurs souffrances. Rien de tel avec La course de tortues. Certes ce n’est quand même pas passionnant au point d’imaginer que des adultes se mettent à y jouer entre eux, ou alors en fin de soirée et après plusieurs bouteilles de vin. Mais il possède des atouts assez solides pour garantir un moment agréable pour toute la famille, papi et mamie inclus : une esthétique mignonne, des règles archi-simples et un brin de stratégie pour pimenter le tout. Le principe : des tortues multicolores ont repéré quelques laitues à l’autre bout d’un coquet jardin, et chacune essaie d’y parvenir en premier. On les fait progresser de galet en galet, en fonction des cartes que l’on tire. Une tortue arrivant sur un pavé occupé doit monter sur le dos de sa rivale et subit la trajectoire, parfois hasardeuse, de sa monture. L’astuce, c’est qu’au départ les joueurs ne révèlent pas la distribution des tortues, et qu’ils peuvent faire avancer ou reculer celle (présumée) de leurs adversaires. Du coup, le jeu s’agrémente d’une véritable part de tactique, voire de bluff pour les plus espiègles. Et le tirage des cartes garantit une part de hasard assez grande pour faire perdre les adultes, contre leur gré : « Pas de salades, Papa, tu n’as pas fait exprès de perdre ! »

 


 

Sélection du magazine Le 13 du Mois : jeu de société pour boursicoter, Spectaculum

Pour boursicoter : Spectaculum, Oya, 28€

 

De 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans, partie de 40 minutes environ

 

Reiner Knizia a encore frappé. Cette fois, le prolifique auteur allemand passionné de mathématiques vous plonge au cœur du showbiz médiéval. En tant que mécène, vous investissez vos précieux ducats sur une ou plusieurs des quatre troupes de saltimbanques plus farfelus les uns que les autres - le nain imberbe, la voyante hypermétrope, l’ours ivrogne… Chaque troupe parcourt le royaume, et peu importe laquelle arrive en premier pour le grand spectacle au palais central. L’important, pour vous, c’est d’amasser le maximum d’argent en jouant sur la valeur des compagnies qui fluctue selon l’accueil reçu dans chaque ville traversée. À vous de faire en sorte que vos poulains privilégient les villes bon public et évitent celles d’où ils repartent sous les huées et parfois avec des maladies coûteuses en soins. À tout moment, vous pouvez recruter ou congédier des artistes, selon votre estimation des cours aux tours suivants. Vous pouvez également tenter d’influencer le marché en bluffant vos adversaires sur vos prochains mouvements. Atout de taille : la disposition des villages étant établie chaque fois aléatoirement, aucune partie n’est identique à une autre. Grâce à une mécanique très facile, malgré les apparences, la simulation boursière fonctionne parfaitement, on se prend très vite au jeu du trading. Jérôme Kerviel, spéculateur repenti en sevrage, se fait paraît-il une partie tous les week-ends. 



 

Sélection du magazine Le 13 du Mois : jeu de société pour se marrer, Bluffer

Pour se marrer : Bluffer, Spot Games, 22€

 

2 joueurs et plus, à partir de 12 ans, partie d’une heure environ

 

Revoilà le fameux jeu du dictionnaire, revisité pour plus de fun. Bluffer est le jeu d’ambiance par excellence : simple, possibilité de jouer à plusieurs et propice au fou rire. À chaque tour, un leader tournant lit une des 800 questions, toutes saugrenues : « Chez les Pygmées, quelle épreuve doit subir un prétendant pour conquérir sa belle ? », « Comment s’appelait le python de Michael Jackson ? », « Qu’est-il arrivé à Napoléon pendant sa nuit de noce ? », etc. Peu de chances que vous connaissiez la réponse, de toute façon l’important est ailleurs. Il s’agit d’écrire une proposition assez crédible pour bluffer les autres. Le leader lit dans le désordre les réponses, auxquelles il a ajouté la bonne. Chacun parie alors de 1 à 3 points sur celle qu’il pense être juste, d’ailleurs souvent la plus farfelue. S’il a raison, il empoche sa mise. S’il choisit votre fausse suggestion, c’est vous qui marquez les points. Pas besoin d’être super calé, le vainqueur sera le plus perspicace, et surtout le plus imaginatif. On se réjouit du potentiel comique et de la diversité des questions, qui ratissent large, de l’anecdote historique au slogan publicitaire à compléter. De la culture très générale, de l’humour à forte dose, des fous rires garantis. À condition, bien sûr, de jouer entre amis.

 


 

Sélection du magazine Le 13 du Mois : jeu de société pour conquérir le monde, Antique Duellum

Pour conquérir le monde : Antique Duellum, Oya, 35€

 

2 joueurs, à partir de 12 ans, partie de 75 minutes environ

 

Sans grand suspense, le jeu de stratégie événement de Noël nous arrive tout droit d’outre-Rhin. Mac Gerdts avait déjà marqué les esprits en 2006 avec son Antique, jeu de conquête acclamé par le public et révolutionnaire par l’introduction de la désormais célèbre roue pour les actions de chaque tour. Cette fois, juste à temps pour les fêtes, il a parfaitement adapté son bijou pour en faire une version duo très réussie. Dans ce nouvel opus, vous revisitez l’histoire en prenant part à une guerre punique (Rome versus Carthage) ou, au choix, de l’autre côté du plateau, à une guerre médique (Grecs contre Perses). Pour pallier l’abandon de diplomatie multilatérale, des cartes événements ont été introduites. Elles maintiennent le rythme élevé tout au long de la partie. Le principe reste le même : il s’agit d’asseoir la domination de sa civilisation. Et pas forcément par l’affrontement militaire. Bâtir des temples, accumuler des richesses, privilégier l’exploration de nouveaux territoires terrestres ou maritimes, favoriser la science, sont autant de stratégies qui peuvent vous mener à la victoire. En revanche, ne comptez pas sur la chance. Pas de lancer de dés, pas de tirage de cartes : le hasard est exclu. Seuls vos choix présideront à la destinée de votre peuple. Remuez vos méninges ! Et restez sur vos gardes : si vis pacem…

 

Oya Café - 25 rue de la Reine Blanche - Paris 13eme - Ouvert du mardi au samedi de 14h à minuit, le dimanche jusqu’à 21h - 01.47.07.59.59


Publié par Emmanuel Salloum  le 11 Décembre 2012
 

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df