I

13 octobre - 13 novembre 2014 - no44

L'EDITO | Toute une histoire

L’histoire date d’il y a quatre ans. Nous préparions notre n°1 (« Le 13e est-il bobo ? ») et déjà on nous parlait avec insistance du passé de l’arrondissement, de son histoire profondément ouvrière, des traces encore visibles dans l’architecture (les restes de l’usine Panhard, les maisons ouvrières) et les hommes de ce coin de Paris. Depuis, ces références n’ont cessé de nous poursuivre. Le nouveau 13e, par exemple, objet de notre dossier d’avril dernier, a été justement créé pour détruire une fois pour toute ce qu’il pouvait rester de « bidonvillesque » dans le sud de la capitale. Il était donc grand temps pour nous de nous pencher sur ce 13e d’hier, finalement pas si vieux que ça.

Et puis, l’histoire, ça s’entretient et ça de développe. C’est ce que font les artisans d’art chez qui nous sommes allés toquer. Avec leurs savoir-faire parfois séculaires, ils en cultivent, à leur manière, un pan, celui de la création, de l'excellence.

Une histoire, on peut aussi se battre pour qu’elle ne s’arrête pas. C’est le cas de Christian Favier, président du conseil général du Val-de-Marne avec qui nous sommes allés causer avenir : fin des départements et Grand Paris. Pour la petite histoire, on a pas mal halluciné sur le sort réservé aux journalistes dans le 94. C’est la grande classe : pommard 2006 (et autres flacons du même calibre), petits fours, saint-jacques et Cie pour un simple (trois heures quand même) déjeuner de presse... Qui a dit disproportionné ? Sur place en tout cas, nos confrères semblaient bien à leur aise, visiblement habitués. Ce serait comme ça tous les six mois. On doit être un poil rabat-joie au 13 du Mois.

Revenons à l’histoire, avec un grand H. Il en est un qui rêverait d’y rentrer : David Foenkinos. L’écrivain-star du 13e, s'il rafle le Goncourt, y entrerait un peu davantage et ça tomberait assez bien pour lui. Il nous a en effet dévoilé, au détour d’un long entretien, avoir perdu l’inspiration et être « vidé » par l’écriture de son dernier roman Charlotte. Nous au contraire, sommes regonflés à bloc. Alors que nous étions franchement à plat au printemps dernier (mais ça, c’est de l’histoire ancienne, on ose espérer), on repart grâce à votre soutien avec une équipe étoffée et bien décidée à repousser les murs. En premier lieu ceux de notre terrain de jeu. Nous avons décidé de commencer à tisser progressivement notre « toile » autour de notre noyau dur.  On nous trouve désormais aussi à la vente dans les 14e et 5e arrondissements et ça risque de continuer, seul moyen pour nous de toucher d’avantage de lecteurs et soyons honnêtes, de séduire plus d’annonceurs. Enfin, et c’est la plus belle des histoires, l’équipe du 13 accueille son 5e petit. Bienvenue à Tauziño !

Publié par Administrator  le 09 Octobre 2014

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: