I

13 novembre - 13 décembre 2012 - no23

L'édito #23

Mauvais genre

Avec l'affaire Lamblin, c'est une coïncidence déroutante qui a accompagné la sortie de notre numéro précédent. En titrant « Combien gagnent vos élus ? », nous étions à mille lieues d'envisager ce type de revenus. Ainsi, cette « petite » adjointe d'arrondissement aurait trempé, au pire, dans un réseau international de blanchiment d'argent ; au mieux, la naïve Florence Lamblin aurait été dupée par un mauvais bougre tout en essayant de doubler le fisc. En attendant que justice se fasse, les appréciations de ses pairs sont nombreuses et divergentes - lisez notre compte-rendu de l'affaire.

N'empêche, cela fait mauvais genre. En particulier, l'affaire a éclaté au moment où il était question, en conseil de Paris, de mettre en place des salles d'injection de drogue. Roublards, les élus de droite s'en sont donné à cœur joie. « Pourquoi ne pas confier l'approvisionnement à Florence Lamblin et aux élus écolos ? », ricanaient-ils. Amalgames et mauvaise foi à tous les étages, voilà une autre conséquence du scandale. À la guerre comme à la guerre et merci pour le débat d'idées. La fièvre médiatique retombée, tout le monde est passé à autre chose, les anciens collègues de Lamblin compris.

C'est un autre sujet « mauvais genre » qui les préoccupe désormais. La prostitution chinoise serait galopante dans les méandres labyrinthiques des quartiers sud du 13e. Le maire y organise en urgence, dans la rue, des réunions avec les riverains tandis que les médias locaux dépeignent une « Bellevillisation » du 13e. Le phénomène concerne ces femmes sans-papiers qui tentent, souvent seules, de joindre les deux bouts en s'adonnant à cette activité de misère, entre deux ménages au noir. La question est grave, incontournable dans le cadre de notre dossier du mois. Cependant, vous y découvrirez aussi les habitudes bien plus légères de certains de nos concitoyens en des lieux inattendus de l'arrondissement.

Enfin, sachez que nous fêtons nos deux ans d'existence. La presse papier, voilà qui peut faire mauvais genre dans le contexte actuel - notre reportage du mois s'attarde d'ailleurs sur le sort guère enviable de nos amis kiosquiers. Pour notre part, l'aventure continue en compagnie d’une nouvelle mascotte : bienvenue à Charlie. C’est avec fierté que nous vous proposons notre 23e numéro, bonne lecture !

 

 

Publié par Jérémie Potée  le 11 Décembre 2012

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: