I

13 octobre - 13 novembre 2013 - no33

Edito #33

LA SAISON DES MARRONS

 

Un marronnier, l’immobilier ? On ne peut pas le nier, en voyant combien Le Parisien ou les hebdomadaires nationaux en font sur le sujet, plusieurs fois par an même,

assurés ainsi de relancer leurs ventes. Mais justement, mis à part des couvertures et des gros titres, en font-ils tant que ça ? Dans un récent numéro de L’Express consacré audit marché de l’immo, on pouvait à peine lire quelques lignes sur le 13e. Les analyses parisiennes successives oublient souvent de brosser les quartiers Maison Blanche, Gare, Salpêtrière et Croulebarbe, pourtant plus dynamiques et intéressants que certains arrondissements cossus (cela n’engage que nous, évidemment). Pour ce dossier, nous nous chargeons de creuser un peu plus, en tentant de dégoter des informations utiles et de comprendre comment se porte le 13e, qui pâtit de la hausse des prix et qui s’en tire.

Au-delà du marronnier, c’est souvent l’actualité qui guide le choix des sujets et appuie leur pertinence. Ici, la loi sur le logement Duflot 2, par exemple, sur laquelle nous vous invitons à vous pencher tant les mesures annoncées sont fortes, suscitant au passage de nombreuses interrogations quant à sa mise en œuvre. De son côté, Anne Hidalgo a présenté au début du mois ses 35 propositions logement dans un rapport rédigé par... Jérôme Coumet, le maire du 13e. Ces propositions concernent exclusivement le logement social, que nous ne traitons pas - cette fois-ci - dans nos pages, mais la présence du maire sur cette question renforce l’idée que le 13e, avec ses 32 % de logements sociaux, est au premier plan dans la politique de logement parisienne.

Hormis la loi Duflot, d’autres rapports officiels ont attiré notre attention. La chambre régionale des comptes se demande ce que la Ville de Paris fabrique avec ses œuvres d’art, dont on a perdu la trace, tandis que la Cour des comptes a épinglé la France en septembre : ses lunettes seraient les plus chères d’Europe. Notre enquête chez les opticiens de l’avenue d’Italie met le doigt sur une profession obscure. Chaussons nos binocles, alors, c’est le moment d’y voir plus clair.

Publié par Virginie Tauzin  le 10 Octobre 2013

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: