I

13 octobre - 13 novembre 2011 - no11

L'édito

AURIOL-PANTIN, BIS REPETITA

Il y a parfois de ces coïncidences troublantes. Quelques jours avant la fin du procès tant attendu de l’incendie du boulevard Vincent Auriol, six migrants tunisiens et égyptiens périssaient à Pantin. Ces deux faits divers insou- tenables partagent les mêmes circonstances : au drame de l’immigration se greffe celui du mal-logement. Pour ce qui est du boulevard Auriol, on peut déjà parler d’un travail expiatoire assez inabouti. Il aura fallu attendre six ans et un renvoi sine die du procès avant qu’il ne se tienne finalement en septembre. Avant même que ne soit connu le délibéré, ces débats sans incendiaire à la barre laissent un goût amer aux victimes.

Pourtant, les 17 morts d’origine africaine ont provoqué en 2005 un électrochoc tel que l’on pouvait croire au « plus jamais ça ». L’événement a bel et bien conduit la Ville de Paris à accélérer ses efforts : en dix ans, près d’un milliard d’euros a été consacré à la rénovation ou la reconstruction d’un millier d’immeubles. « Le noyau dur est traité, nous voyons le bout du tunnel », se réjouis- sait dans Le Parisien du 22 septembre Jean-Yves Mano, adjoint

au maire de Paris en charge du logement. Cependant, d’après l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France, la seule ville de Paris compte encore 66 000 logements insalubres. Et là, la Ville ne peut pas tout. Il lui est possible, quoique très coûteux, de se substituer aux bailleurs privés à l’échelle d’immeubles entiers. En revanche quand il s’agit de résorber le problème des logements loués par des marchands de sommeil et disséminés à travers Paris, la collectivité reste à peu près impuissante.

Reste à espérer que le mal-logement devienne, dans les faits, une cause nationale à l’issue de l’année électorale qui se profile. Le sujet revient souvent dans la bouche des membres du PS 13e, pour qui le retour de la gauche aux manettes n’a jamais été si tangible. Voyez notre dossier du mois, qui s’intéresse à ces socia- listes qui structurent la vie politique locale.

À l’heure où nous mettions sous presse, le résultat des primaires n’était pas connu. Prochain rendez-vous : la grande convention d’investiture du candidat socialiste aux présiden- tielles. Figurez-vous qu’elle se tiendra le 22 octobre à la Halle Freyssinet, dans le 13e.

Publié par La rédaction  le 07 Mai 2012

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: