I

13 mai - 13 juin 2012 - no18

L'édito # 18

Chercher la petite bête

Ce mois-ci, nous sommes allés explorer un coin de ville emblématique. Les Olympiades, son gigantisme, sa mixité sociale, ses problèmes. À mille lieues de certains discours qui ont empuanti le dernier round des présidentielles, nous avons saisi une réalité subtile. Là, de jeunes dealers de cannabis déscolarisés cohabitent avec des bourgeois. La dalle des Olympiades est le liant de ce petit monde logé dans des tours de trente étages.

Au détour d'une conversation, un exemple d'intox journalistique est revenu sur le tapis. Il s'agit de ce reportage d'Envoyé Spécial de septembre 2010 consacré aux « bandes » des Olympiades. Anxiogène à mourir, le document a laissé une trace indélébile chez les habitants. Nous avons retrouvé l'un des « acteurs » de cette fiction. Son témoignage est navrant : il raconte les compromissions d'une journaliste prête à distordre les faits pour mieux servir un propos fallacieux. Les dégâts sont terribles, autant que les raccourcis utilisés pour l'occasion.

En matière d'intox, vous trouverez dans ce numéro un autre cas d'espèce. L'histoire de ce patron d'Ivry-sur-Seine menacé d'expulsion et, par le fait même, condamné à la faillite et au licenciement de ses 13 salariés - c'est en tout cas la version livrée par les médias nationaux. Sur place, la réalité s'est avérée un tantinet différente. Raccourcis toujours.

Il faut dire que dans ce numéro, nous sommes allés chercher la petite bête. Voyez cette enquête sur les dépassements d'honoraires dans le 13e, où l'on s'aperçoit que l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière concentre les abus.

Sur le terrain politique, la présidentielle s'achève, les législatives débutent. Vous saurez donc tout sur les candidats, grands ou petits, pour lesquels vous êtes appelés à voter. Voilà plus de six mois que nous nous sommes efforcés d'équilibrer nos colonnes en fonction de la diversité des tendances politiques. Nous achevons notre tour d'horizon avec deux cadors locaux, les députés Jean-Marie Le Guen et Serge Blisko. On parle de JMLG au poste de ministre de la Santé, raison pour laquelle nous avons choisi de suivre sa campagne pour François Hollande. Cependant, nos délais de mise sous presse, le 7 mai, nous empêchent de savoir si l'homme aura transformé l'essai. Pour Serge Blisko, le temps de la dissidence face à Denis Baupin est venu. Bluff contre bluff, ce dernier ne croit pas que Blisko se maintiendra. Pour notre part, nous avons décidé de lui tirer le portrait. Quoi qu'il advienne, le personnage mérite le détour. Bonne lecture !

Publié par La rédaction  le 09 Mai 2012

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: