I

13 septembre - 13 octobre 2014 - no43

L'édito | Bons baisers de Paris 13e

Une carte postale est arrivée cette semaine et ce sera la dernière de l’année. Reprise. Il a fallu réinvestir le 13e la patte un peu trainante au début, un œil encore égaré dans notre terre d’origine, mais l’autre, du tigre, matant l’exilé en nous pour fondre sur la rentrée. Au boulot bon pied bon œil. Septembre, c’est un tas de choses à reprendre, et pas seulement le travail. Voici quelques propositions : 1) Manger. C’est la préoccupation N°1 des Parisiens, on l’a bien vu. Dans notre tournée des restos, l’affluence a frappé, que l’addition soit épicée ou non. On a essayé d’en tester pour tous les goûts dans ce dossier : du tendance dans les quartiers tendance (les ultra-markettés à Paris Rive Gauche), du rustique dans les rustiques (les raviolis à Chinatown)... Partout, aussi, se flaire l’appétit de consommer autrement, plus authentique et plus frais, que ce soit devant une galette bretonne ou au sortir de trente minutes d’attente face à un camion (food truck).

2) Lire. En cette rentrée littéraire, nos conseils lecture sont limités, mais la sélection est orientée juste comme il faut. Comme il est agréable de profiter des rapprochements d’un lieu de vie pour rencontrer des écrivains au plus près... Trois auteurs du cru racontent leur rentrée littéraire.

3) S’informer. Malgré un léger relâchement au cœur de l’été – on n’a pas consulté lemonde.fr huit fois par jour –, c’est reparti pour un tour. Sauf que la crise au PS, les rythmes scolaires ou le FN qui n’en sort pas une pour mieux répliquer dans les urnes offrent une rentrée accablante, merci. S’informer, c’est aussi lire Le 13 du Mois et on espère qu’à la 60e page vous n’en sortirez pas à plat. Comme à son habitude, le magazine mêle le léger au grave (lire le reportage sur le bidonville d’Ivry). Mais au bout de quatre années, nous commençons à croire que pour beaucoup d’entre vous, le 13 de chaque mois n’est pas un jour comme les autres. Si nous entamons cette 5e saison, c’est grâce aux dons perçus depuis le mois de juin. Avec étonnement et satisfaction : merci infiniment. Les difficultés ne sont pas encore derrière nous, mais l’espoir suscité par ces 8 000 euros nous remet d’aplomb et rien ne peut entamer notre optimisme. Venez le constater par vous-même lors de la causerie de rentrée, le 23 septembre à la librairie Les Oiseaux rares.

Publié par Administrator  le 15 Septembre 2014

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: