I

13 septembre - 13 octobre 2011 - no10

L'édito

Ambition quand tu nous tiens

Pour entamer la rentrée, nous sommes allés voir Jean-Marie Le Guen, le député du 13e. L'homme, proche parmi les proches de Dominique Strauss-Kahn, s'est trouvé bien en peine de choisir son candidat aux primaires PS. Désormais rallié à François Hollande, on sent chez lui un choix de raison pour un candidat à peu près réduit à sa capacité de « battre Nicolas Sarkozy ». Le grand public n'a donc pas eu le temps de le voir se déployer dans « sa » campagne aux côtés de DSK. Pour autant, le député et conseiller de Paris n'a pas dit adieu à ses ambitions. D'ores et déjà candidat à sa propre succession à la députation, Jean-Marie Le Guen ne dirait pas non à un poste de ministre de la Santé. Penseur du Grand Paris, l'ex-médecin place également ses billes dans la bataille des municipales de 2014. Opposé à l'adoubement d'Anne Hidalgo, l'homme fort du 13e milite pour que la future tête de liste soit choisie sur le terrain des idées. Et pourquoi pas des siennes.

Pour parler d'homme fort, il y eut avant lui Jacques Toubon, que l'on retrouve dans ce numéro à propos d'un autre gros dossier de la rentrée, qu'il suivit en son temps : les Frigos. Les anciens entrepôts frigorifiques de la SNCF occupés depuis trente ans par artistes, artisans et chefs d'entreprise vivent des moments décisifs. La régularisation de leur statut locatif se profile enfin. Cela ne se fait pas sans mal. Pour tout vous dire, le traitement du sujet ne fut pas non plus aisé : les locataires des Frigos ont une histoire et une actualité complexes à souhait. À n'en pas douter, ces lieux sont uniques au monde. Et à travers eux, il y a un enjeu de taille : celui de la place des lieux de création dans la ville.

Publié par La rédaction  le 07 Mai 2012

Extrait - La visionneuse

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: