I
DOSSIER | Le 13e au 19e | Comment vivait-on dans l’arrondissement ?

 

PDF Imprimer Envoyer

Avec l’annexion en 1860 d’une partie de Gentilly et d’Ivry, le 13e est entré dans Paris. Et pourtant, il restait encore en dehors, éloigné de cette capitale prestigieuse en pleine révolution haussmannienne. Il avait par endroits l’allure d’un bidonville, et des chèvres paissaient toujours d’un côté ou d’un autre. Il sentait le labeur et la sueur, le vin et le tabac, la maladie quelquefois. Le siècle de l’industrie l’avait frappé. Il y avait tant d’ouvriers que c’en est devenu une tradition. Retour sur les racines et les mutations d’un arrondissement populaire.


Balade du faubourg Saint-Marcel aux fortifs


 

Le 13e arrondissement naît le 1er janvier 1860. C'est la réunion de quatre quartiers disparates, seulement liés par leurs industries et la pauvreté de leurs habitants. Visite guidée.

En 1859, Paris ne compte que 12 arrondissements. Son territoire est engoncé dans l’enceinte des fermiers généraux, qui sert à taxer les marchandises venues de l’extérieur. Au sud-est, cette frontière longe l’actuel boulevard Vincent-Auriol, jusqu’à la place d’Italie, puis file à l’ouest par le boulevard des Gobelins, aujourd’hui boulevard Blanqui. La ville a grandi trop vite : c'est l'époque de la révolution industrielle et le chemin de fer amène chaque jour de nouveaux travailleurs qui s'entassent dans des quartiers moyenâgeux et insalubres. Pour moderniser tout ça, l'empereur Napoléon III et son préfet de la Seine, le baron Haussmann, ont lancé de grands travaux. « Leur objectif est de reconstruire la ville sur le modèle de Londres en facilitant la circulation des biens et des personnes », explique Gilles-Antoine Langlois, professeur à l’école d’architecture de Bordeaux et spécialiste du 13e. Il s’agit aussi de maîtriser Paris en facilitant les manœuvres de l’armée en cas d’émeutes… Mais ces chantiers coûtent cher. « Haussmann estime qu’ils profitent aux villages qui ceinturent la ville alors qu’ils ne paient pas l’impôt parisien », précise le chercheur. Pour remplir les caisses, les autorités décident donc d’absorber les territoires compris entre le mur des fermiers généraux et les fortifications de Thiers, bâties entre 1841 et 1845 au niveau des actuels boulevards des maréchaux. L’annexion prend effet le 1er janvier 1860. Le vieux mur est démoli et Paris est redécoupé en 20 arrondissements. Le 13e regroupe une partie de l’ancien 12e et des communes d’Ivry et Gentilly. Il abrite un peu plus de 43 000 habitants répartis dans quatre quartiers : Croulebarbe, Salpêtrière, Gare, et Maison Blanche.


[...] Un dossier à retrouver dans le 13 du Mois # 54

 

Publié par Par Virginie Tauzin et Jérôme Hoff  le 03 Septembre 2015
 

Commentaires  

 
+1 #1 Beau Roger 22-09-2015 10:18
hello, après avoir lu votre article"la machine a remonter le temps a repris du service....je suis né dans le 13eme (rue harvey)de père et de mère ainsi que leur parents et grand parents, venant tous du secteur "italie,national e et chevaleret,j'ai grandi dans le 13eme jusqu'en 1960 puis je suis passé a "" l'ennemis""dans le 14eme a la frontière du 13 secteur Alésia, voila pour la présentation si vous voulez connaitre ma vie dans le 13eme avant le grand chantier! dite le moi , Cordialement
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df